Aller au contenu principal

Questions identitaires

Article web
Laurence Perron

L’épidémie de VHS fait reposer avec évidence son titre sur un jeu de mots qui mise sur une connaissance minimale de la crise culturelle et historique ayant frappé l’Occident à la fin des années 1980, et que les journaux et les politiques avaient baptisée l’épidémie de VIH.

Article web
Michel Nareau

Raconter comment une identité s’est construite contre la famille, le legs, et le faire sans acrimonie ni amertume : voilà le défi relevé par Lori Saint-Martin dans Pour qui je me prends.

Ouvrage critiqué
Lori Saint-Martin
2020, Boréal
Article web
Laurence Pelletier

Avant tout, il y a eu Ayiti : un lieu, un air, un fantasme. Un livre incontournable.

Ouvrage critiqué
Daniel Canty
2018, La Peuplade
Article de la revue
Virginie Fournier

Dans son deuxième album, Le meilleur a été découvert loin d’ici, Mélodie Vachon Boucher poursuit sa pratique autobiographique et rend compte, dans une esthétique intimiste, d’un parcours introspectif riche.

Article de la revue
Caroline R. Paquette

La Groenlandaise Niviaq Korneliussen signe un premier roman tout sauf complaisant, dont l’écho résonne bien fort hors frontières.

Ouvrage critiqué
Sylvain Cabot
2019, Michel Lafon
Article de la revue
Virginie Fournier

Une intrigue capillaire qui dévoile l’éducation sentimentale d’un jeune homme en quête de lui-même.

Article de la revue
Christian Saint-Pierre

Deux autrices ont imaginé des personnages dont les parcours permettent d’aborder le racisme et le sexisme, la prostitution et la toxicomanie, mais aussi l’identité et la maternité.

Ouvrage critiqué
Myriam De Verger
2019, Quartz
Ouvrage critiqué
Anne Beaupré Moulounda
2019, Quartz
Article de la revue
Rachel Leclerc

Dans un recueil qu’elle consacre à son identité de Beauceronne et à sa famille, Maude Veilleux lance un cri mêlé d’inquiétude et de colère.

Ouvrage critiqué
Maude Veilleux
2019, l'Écrou
Ouvrage critiqué
Jean-Philippe Bergeron
2019, Poètes de brousse
Article de la revue
Rachel Leclerc

Le poète descend dans les abysses de sa personnalité tout en avançant vers ses contemporains de façon lumineuse.

Article de la revue
Thomas Dupont-Buist

Les fêtes de l’adolescence sont des ponts étroits et périlleux entre l’enfance et la relative stabilité identitaire du monde adulte.

Article de la revue
Isabelle Beaulieu

Ce livre est réédité près de quarante ans après sa parution, alors qu’on ne l’attendait plus. Mais c’est ça, Josée Yvon: une décharge qui se manifeste sans avertissement.

Ouvrage critiqué
Josée Yvon
2019, Les Herbes rouges
Article de la revue
François Cloutier

Un coup de poing dans le ventre. Souffle coupé. Dur, à la limite violent, mais d’une grâce et d’une beauté remarquables.

Ouvrage critiqué
Marie-Noëlle Hébert
2019, Quai no 5
Article de la revue
Paul Kawczak

J’ai oublié d’être Sagan est un livre court et dense, dont la violence, en apparence exotique, rappelle certaines des bases propres à toute structure sociale patriarcale.

Article de la revue
Marie-Ève Sévigny

Le troisième recueil de Camille Deslauriers offre une touchante incursion dans les tremblements de l’être.

Ouvrage critiqué
Camille Deslauriers
2018, Hamac
Article de la revue
Caroline R. Paquette

Dans Les querelleurs, France Théoret met en scène un fascinant duel entre un auteur et son éditeur. Au passage, elle égratigne les hommes épris de leur propre histoire.

Article de la revue
Marie-Ève Sévigny

Dans un pénible fatras d’actions décousues et de raccourcis intellectuels, Alexandre Soublière projette son expérience dans l’« étude » de l’identité québécoise.

Article de la revue
Jérémy Laniel

Confirmant l’importance de Benoit Jutras dans la poésie québécoise contemporaine, Golgotha se présente à nous tel un banquet où toutes les identités de l’écrivain sont attablées.

Article de la revue
Christian Saint-Pierre

Poignante, entrelaçant identité, littérature et amour, la pièce de Mishka Lavigne met en scène un homme et une femme engagés dans un processus de réconciliation avec leurs origines.