Aller au contenu principal

Montréal

Article de la revue
Jean-François Nadeau
Article de la revue
Isabelle Beaulieu

Ici vivent une vingtaine de personnages issus d’un même quartier dont l’auteur fera entrevoir les grandeurs et les déchéances. Chacun possède des motifs propres qui le contraignent, qui l’encouragent ou l’annihilent, mais tous vivent la même quête, celle de mener à bien leur condition humaine.

Article de la revue
Edgar Kosma

La nuit je mens je bois des IPA je croise des gens louches je parle avec un accent québécois je fais des karaokés je fume des bitch clopes j’écoute Bashung puis parfois quand je rentre je prends des photos du centre-ville depuis mon balcon si je suis encore en état de le faire.

Article de la revue
Thomas Dupont-Buist

En achevant la lecture d’un inachevé monumental, on est bien tenté d’admettre que «[...]  finir” n’a aucune importance, que toute œuvre, aussi parfaite d’apparence soit-elle, n’est jamais finie, car elle s’enlise dans le néant du silence où rien ne peut finir jamais [...]».

Article de la revue
Evelyne Ferron

Qui a dit que faire de la microhistoire ne pouvait être accessible au grand public? C’est le coup d’éclat que réussissent ceux qui ont peaufiné un dictionnaire historique consacré au célèbre Plateau.

Article de la revue
Thomas Dupont-Buist

Il faut un œil exercé, un cœur tendre et une âme particulièrement résiliente pour déceler la poésie cachée entre les maisons de passe et les crackhouses de la Main. La nouvelle traduction de son premier roman couronne Heather O’Neill reine des royaumes malfamés montréalais.

Ouvrage critiqué
Heather O'Neill
2020, Alto
Article de la revue
Christian Saint-Pierre

Portrait d’une génération, critique de la société québécoise, réflexion poétique sur la condition humaine et grande fête cathartique, Cabaret neiges noires a fêté ses vingt-cinq ans.

Ouvrage critiqué
Collectif
2017, La Pastèque
Article de la revue
Marie-Ève Sévigny

Avec Red Light, sa trilogie policière et historique, Marie-Ève Bourassa fait des Années folles une toile complexe et captivante, où les gangs de rue se disputent une Montréal en rut, abandonnée par la police.

Article de la revue
Michel Nareau

Après le recueil de nouvelles Atavismes et la novella Des lames de pierre, Maxime Raymond Bock se lance, avec Les noyades secondaires, dans un projet ambitieux qui joue avec ses genres de prédilection.

Article de la revue
François Cloutier

Tous les éléments étaient réunis pour obtenir un album réussi: un éditeur aguerri, un pilier de la bande dessinée québécoise et un auteur reconnu comme scénariste. Malheureusement, c’est raté.

Ouvrage critiqué
Réal Godbout
2019, La Pastèque
Article de la revue
Emmanuel Simard

Malgré des textes assez conformes et manquant de relief, le troisième ouvrage sur le travail de ce grand photographe demeure indispensable.

Article de la revue
Ariane Gélinas

Je le mentionnais dans ma critique de Rabaskabarnak, d’Éric St-Pierre, parue dans le numéro précédent de Lettres québécoises: nous assistons depuis quelque temps, au Québec, à un engouement pour les œuvres postapocalyptiques.

Article de la revue
Annabelle Moreau

L'éditorial de la rédactrice en chef Annabelle Moreau. 

Article de la revue
Thomas Dupont-Buist

Entrer dans cet ouvrage de Heather O’Neill constitue une expérience s’apparentant à accepter l’immense bouquet de fleurs tropicales que nous tendrait de bon matin le mafieux du coin, sourire doré en sus.

Ouvrage critiqué
Magali Sauves
2018, Mémoire d'encrier
Article de la revue
Thomas Dupont-Buist

De petits mystères plein les poches, Kathleen Winter saupoudre patiemment les obscurs chemins de la psyché jusqu’au cœur du labyrinthe énigmatique reliant le vagabond Jimmy Blanchard au célèbre général James Wolfe.

Article de la revue
Virginie Fournier

Les péripéties de la vaillante livreuse Flavie trouvent malheureusement déjà leur fin.

Article de la revue
François Cloutier

Pour cette série oscillant entre réel et fantastique, et destinée aux adolescents, Geneviève Pettersen s’est adjoint le dessinateur François Vigneault.

Article de la revue
Ariane Gélinas

D’origine sénégalaise, Ayavi Lake habite depuis plusieurs années le quartier montréalais Parc-Extension. Ses habitants insufflent vie et couleur à Marabout.

Article de la revue
Annabelle Moreau

L'éditorial de la rédactrice en chef Annabelle Moreau.