Aller au contenu principal

L'Indien qui n'aimait pas le froid

L'Indien qui n'aimait pas le froid

Dans Meurtres du Red Power, le romancier d’origine cherokee Thomas King puise dans les ambiguïtés du militantisme et dans la violence de la riposte des puissants, ouverte ou en sous-main.

Polar

Dans Meurtres du Red Power, le romancier d’origine cherokee Thomas King puise dans les ambiguïtés du militantisme et dans la violence de la riposte des puissants, ouverte ou en sous-main.

Auteur·e·s
Individu
Type d'entité
Personne
Fonction
Auteur
Thomas King
Traduit de l'anglais (Canada) par Lori Saint-Martin et Paul Gagné
Lévis, Alire

Achats et abonnements à Lettres québécoises

Bénéficier de tous les contenus en achetant un numéro ou un abonnement!

Accéder à la boutique

Déja inscrit? Pour se connecter