Aller au contenu principal

Polar

Article de la revue
Thomas Dupont-Buist

Deuxième roman d’Hugo Meunier, Olivia Vendetta consolide la position d’équilibriste de son auteur, miraculé des entreprises foireuses qui pose le pied sur des filins toujours plus hauts et glissants, sans que la grâce le quitte.

Article de la revue
Marie Saur

Dans Meurtres du Red Power, le romancier d’origine cherokee Thomas King puise dans les ambiguïtés du militantisme et dans la violence de la riposte des puissants, ouverte ou en sous-main.

Article de la revue
Marie Saur

La massothérapeute amatrice de mystères Josette Marchand est de retour. Cette nouvelle enquête la mènera, elle et ses proches, dans le monde haineux de l’extrême droite et du dark web.

Article de la revue
Normand Cazelais

Le docteur André Pereira est trouvé assassiné dans une clinique rattachée au CHUM. L’acte est particulièrement sauvage, l’infectiologue a été scalpé, mais le crime est «propre», en raison du peu de sang versé. Le sergent-détective André Surprenant, appelé sur les lieux, découvre des blocs de bois formant l’acronyme FLQ.

Article de la revue
Normand Cazelais

Jusqu’où peut-on aller pour assouvir sa vengeance, surtout quand elle a été longuement mûrie et préparée? Deux polars parus cette année explorent ce thème par des voies fort différentes. Et tout aussi efficaces.

Article de la revue
Stéphane Picher

Après une longue absence, Jacques Côté publie un cinquième roman mettant en scène l’enquêteur Daniel Duval. Malgré une intrigue plus mince qu’à l’habitude, le charme opère toujours.

Article de la revue
Normand Cazelais

Dans L’ombre des monastères, la docteure en psychologie Aglaé Boisjoli vient aider — à leur demande — d’ex-collègues de la Sûreté du Québec à débusquer les auteurs de crimes particulièrement violents commis dans le Bas-Saint-Laurent.

Article de la revue
Marie-Ève Sévigny

Oubliez tous les prix prestigieux qu’elle a gagnés. Oubliez les codes du polar, les attentes habituelles envers le genre, abandonnez-vous au brouillard et au labyrinthe. Ne règne ici que la littérature.

Article de la revue
Marie-Ève Sévigny

Sous le pseudonyme de Catherine Sylvestre, la romancière Francine Pelletier redonne vie à sa sympathique «vieille fille» par une histoire aux nombreux possibles, qui aurait toutefois nécessité un meilleur travail éditorial.

Article de la revue
Marie-Ève Sévigny

Avec Red Light, sa trilogie policière et historique, Marie-Ève Bourassa fait des Années folles une toile complexe et captivante, où les gangs de rue se disputent une Montréal en rut, abandonnée par la police.

Article de la revue
Stéphane Picher

Roman policier, certes; roman littéraire, bien davantage. Lecture «tous publics»? Certainement pas.

Article de la revue
Laurence Pelletier

À l’heure où Bondrée (2014) connait le succès en France, Andrée A. Michaud nous revient avec une intrigue enlevante et sophistiquée au croisement du polar, du thriller psychologique et de l’horreur.

Article de la revue
Stéphane Picher

Une anecdote intrigante et bien de chez nous, des personnages fièrement campés et un romancier qui commence à connaître son métier: que d’ingrédients pour un livre non sans qualités, mais dispensable!

Article de la revue
Stéphane Picher

L’auteur de Ghetto X est maintenant l’un de ceux dont on peut dire que son dernier livre «n’est pas son meilleur», même si on y a passé ce qu’on appelle «des moments de qualité».

Article de la revue
Stéphane Picher

Richard Ste-Marie s’aventure dans le polar sans son protagoniste habituel Francis Pagliaro. Un noble risque aux résultats mitigés.

Article de la revue
Stéphane Picher

Enquête, roman social ou encore polar écologique? Les étiquettes n’ont pas d’importance quand l’ensemble est réussi.

Article de la revue
Laurence Pelletier

À l’heure où les disparitions de jeunes filles hantent l’actualité québécoise, le roman noir de Christian Giguère résonne d’un écho étrangement opportun.

Article de la revue
Laurence Pelletier

Chrystine Brouillet signe avec Chambre 1002 un polar où une tentative de meurtre est le prétexte d’une histoire d’amitié scellée autour de la préparation et de l’échange de recettes.

Article de la revue
Laurence Pelletier

Tout s’élabore depuis «une idée qui ne me lâcha plus, une image, une phrase», dans ce suspense qui allie la légende à la paranoïa.

Article de la revue
Stéphane Picher

Un polar qui évite les dispositifs obligatoires du genre et qui est d’autant plus réussi; une enquête qui nous mène à l’intérieur de nous-mêmes.

Article de la revue
Laurence Pelletier

Une femme est seule chez elle. Elle fait couler un bain, se dévêt et plonge dans l’eau. Tout à coup, on sonne à la porte. Elle ignore. Mais ça insiste.

Article de la revue
Laurence Pelletier

Avec ce premier roman, Ariane Lessard fait de la disparition des filles l’objet d’une réappropriation poétique.

Article de la revue
Stéphane Picher

Un roman qui réussit à nous faire réfléchir à des problématiques modernes incontournables sans parvenir à véritablement nous émouvoir.

Article de la revue
Laurence Pelletier

D’une écriture savante, ce roman brosse le portrait d’une scène politique intrigante

Article de la revue
Laurence Pelletier

Sur fond de néoterroir se détache un suspens qui donne à la blancheur de l’hiver toute son obscurité.

Article de la revue
Stéphane Picher

Ce premier roman, publié dans une maison d’édition littéraire qui pratique très peu le genre, est le meilleur polar qu’on a lu depuis longtemps.

Article de la revue
Stéphane Picher

Avec déjà sept romans à son actif, Guillaume Morrissette mériterait d’être davantage connu. Surtout si les précédents livres sont aussi bons que celui-ci.

Article de la revue
Laurence Pelletier

La journaliste d’enquête Kate Page sonde les décombres de la tourmente humaine.