Aller au contenu principal

Roman

Article de la revue
Paul Kawczak

La maison d’édition ontarienne L’Interligne fait paraître la version française de Coconut Dreams (Book*hug, 2019), de Derek Mascarenhas, un recueil de nouvelles qui a tout d’un roman.

Article de la revue
Stéphane Dompierre
Article de la revue
Pascal Girard
Article de la revue
Éric Dupont

Ou comment j’ai trouvé un bout de Moldavie sur la plage de Saint-Malo.

Article de la revue
Marie-Michèle Giguère

À la croisée des chemins de la fresque familiale et du bestiaire, Le corps des bêtes est un roman exigeant, aussi touffu que la faune et la flore qu’il met en scène. Une œuvre ambitieuse et envoûtante.

Article de la revue
Michel Lord

Autant que le roman, la nouvelle sait être polyphonique, dialogique. Ce recueil en est un brillant exemple.

Article de la revue
Thomas Dupont-Buist

À Sweetland, petit village juché sur une île de la taille d’une virgule dans la phrase de Terre-Neuve, les échos du monde moderne n’ont jamais atteint le rivage qu’atténués par la distance et la brume.

Article de la revue
Chantal Guy
Article de la revue
Michel Biron
Article de la revue
Sébastien McLaughlin

Après quelques rares percées de Réjean Ducharme dans le milieu anglophone, voici une excellente traduction de L’avalée des avalés, éditée à Montréal.

Article de la revue
Sébastien McLaughlin

La traduction québécoise du livre d’Elizabeth Smart est rééditée en format poche aux Herbes rouges.

Article de la revue
Martine-Emmanuelle Lapointe
Article web
Isabelle Beaulieu

Chez Marie-Ève Lacasse, l’étranger est au-dedans comme au-dehors. Il nous pousse à partir, et quand nous sommes arrivé·es, il nous dit que ce n’est encore et toujours qu’un départ.

Article web
Marie-Michèle Giguère

Un délicieux mélange : une quête amoureuse inspirée par les révélations d’une voyante et une réflexion théorique sur l’autofiction. Un récit aussi jouissif pour le cœur que pour l’intellect.

Article web
Paul Kawczak

Dans ce premier roman, Jennifer Bélanger entremêle avec sobriété plusieurs thèmes qui résonnent avec pertinence : douleurs physiques, liens générationnels féminins et marginalité sociale.

 

Article de la revue
Stéphane Picher

Roman policier, certes; roman littéraire, bien davantage. Lecture «tous publics»? Certainement pas.

Article de la revue
Camille Toffoli
Article de la revue
Isabelle Beaulieu

Des séances de spiritisme de Victor Hugo aux problèmes cognitifs d’une vieille dame, le spectre est large dans le nouveau Nicol, qui se déguste avec beaucoup de contentement.

Article de la revue
Jean-François Nadeau
Article de la revue
Marie-Michèle Giguère

La beauté véritable n’émane pas des choses parfaites et lisses. C’est ce que je retiens de la lecture des trois livres d’Heather O’Neill magnifiquement traduits chez Alto par Dominique Fortier.

Article de la revue
Nicholas Giguère

Romancier cumulant neuf titres à son actif, dont Port de mer (2014) et Veiller Pascal (2016), parus chez Québec Amérique, Luc Mercure propose, avec Le goût du Goncourt, une œuvre poignante.