Aller au contenu principal

Animalité

Article de la revue
Marie-Michèle Giguère

À la croisée des chemins de la fresque familiale et du bestiaire, Le corps des bêtes est un roman exigeant, aussi touffu que la faune et la flore qu’il met en scène. Une œuvre ambitieuse et envoûtante.

Article de la revue
Marie-Hélène Larochelle

Il était une fois, une sorcière qui avait l’air d’une fée. Une princesse qui n’avait que faire des apparences. Elle ne va pas au bal. Elle crée, porte du linge mou, et se couche tôt.

Ouvrage critiqué
Audrée Wilhelmy
2017, Leméac
Ouvrage critiqué
Audrée Wilhelmy
2011, Leméac
Article de la revue
Audrée Wilhelmy
Article de la revue
Laurence Perron

Souhaitant augmenter sa productivité, Diane soumet son corps à une procédure liant son ADN à celui du lièvre. L’opération, accueillie avec désinvolture, lui permet de tenir à distance les souvenirs d’une rencontre amoureuse avec Eugène, disparu un soir d’incendie à L’Isle-aux-Grues.

Ouvrage critiqué
Mireille Gagné
2020, La Peuplade
Article de la revue
François Cloutier

Il en aura fallu du temps à Siris pour terminer Vogue la valise. À la lecture de ce magistral album, on comprend pourquoi.

Ouvrage critiqué
Siris
2017, La Pastèque
Article de la revue
Sébastien Dulude

Zoo, qui s’annonçait comme la fin ludique d’une trilogie amorcée en 2010, et visuellement déclinée selon les trois saveurs classiques des liqueurs Crush, s’avère un des grands opus du poète DLP.

Ouvrage critiqué
Daniel Leblanc-Poirier
2019, l'Écrou
Article de la revue
Virginie Fournier

Pour son premier album, Brigitte Archambault fait preuve d’audace avec une proposition résolument originale.

Article de la revue
Michel Nareau

Dans L’apparition du chevreuil, Élise Turcotte détaille, grâce à une écriture fine et lucide, la manipulation des êtres et des mots, la violence qu’elle contient, les traques qu’elle provoque. L’intimidation et la violence postconjugale racontées avec brio.

Article de la revue
Virginie Fournier

Si l’existentialisme anthropomorphique constituait un courant littéraire au Québec, Catherine Ocelot en serait certainement la figure de proue. Regard sur son dernier album, La vie d’artiste.

Article de la revue
François Cloutier

Le légendaire bluesman Robert Johnson aurait, selon la légende, vendu son âme au Diable en échange d’un talent exceptionnel. Ce pacte aurait été conclu à un carrefour du Mississippi, le fameux Crossroads.

Ouvrage critiqué
Iris
2018, La Pastèque
Article de la revue
Valérie Lebrun

J’ai hésité à écrire sur Animalis parce que je craignais l’injustice d’un coup de gueule. Mais le verdict est tombé: tout ne peut pas passer sous couvert de camouflage.

Ouvrage critiqué
Claire Varin
2018, Leméac
Article de la revue
Rachel Leclerc

En réfléchissant à la vie et à la mort des animaux sauvages, le poète invente un lyrisme pour le nouveau millénaire.