Aller au contenu principal

Chronique

Article de la revue
Yvon Paré
Article de la revue
Claire Legendre
Article de la revue
Mélikah Abdelmoumen
Article de la revue
Yvon Paré
Article de la revue
Yvon Paré
Article de la revue
Jean-François Nadeau
Article de la revue
Yvon Paré

Il était une fois, des écrivains et des lecteurs... Tout cela se passait dans les salons du livre et parfois au cégep ou à l’université.

Article de la revue
Ralph Elawani
Article de la revue
Yvon Paré

Cohen m’a réveillé au milieu de la nuit, à Montréal, en 1969. Enfin, pas vraiment, mais c’est comme s’il était venu frapper à ma porte à trois heures du matin.

Article de la revue
Éric Dupont

Ce que l’écrivain garde comme butin de guerre.

Article de la revue
Jean-Philippe Martel
Article de la revue
Éric Dupont

De l’usage des recettes traditionnelles dans la caractérisation des personnages.

Article de la revue
Mélikah Abdelmoumen
Article de la revue
Yvon Paré

Paul Villeneuve revient dans l’actualité avec Mon frère Paul, un récit de Marité Villeneuve, la sœur de l’écrivain, paru en septembre 2020 à Del Busso. Un regard percutant sur l’étoile filante de la littérature québécoise des années 1970.

Article de la revue
Yvon Paré

Mémoires d’outre-tonneau lançait la carrière de Victor-Lévy Beaulieu en 1968. Roch Carrier publiait La guerre, yes sir! cette année-là et Marie-Claire Blais présentait le premier volet des Manuscrits de Pauline Archange.

Article de la revue
Claire Legendre
Article de la revue
Yvon Paré

La publication de Anne Hébert, vivre pour écrire, une biographie présentée par Marie-Andrée Lamontagne, donne une belle occasion de se tourner vers cette grande autrice que l’actualité oublie souvent malheureusement.

Article de la revue
Marie-Michèle Giguère

Sympathique mais superficielle chronique du retour à la vie d’une divorcée attachante.

Ouvrage critiqué
Marie-Renée Lavoie
2020, XYZ
Article de la revue
Claire Legendre
Article de la revue
Sophie Létourneau

C’est l’autrice québécoise la plus culte. Si elle est moins connue que les Michel Tremblay et Rabagliati, sa réputation traverse autant l’Atlantique que les lignes américaines. De Françoise Cactus à Le Tigre, des artistes estimés se réclament de son influence. Alors pourquoi Julie Doucet passe-t-elle constamment sous le radar des médias et des lecteurs québécois?

Article de la revue
Julie Doucet

C’est l’autrice québécoise la plus culte. Si elle est moins connue que les Michel Tremblay et Rabagliati, sa réputation traverse autant l’Atlantique que les lignes américaines. De Françoise Cactus à Le Tigre, des artistes estimés se réclament de son influence. Alors pourquoi Julie Doucet passe-t-elle constamment sous le radar des médias et des lecteurs québécois?

Article de la revue
Claire Legendre
Article de la revue
Alain-Nicolas Renaud

Directeur de l’édition chez VLB et à L’Hexagone, Alain-Nicolas Renaud s’est longtemps spécialisé dans la direction littéraire d’essais. Voici dix aspects méconnus de son travail, qu’il définit comme celui d’un inquisiteur prévenant.

Article de la revue
Claire Legendre
Article de la revue
Yvon Paré
Article de la revue
Claire Legendre
Article de la revue
Jean-François Nadeau
Article de la revue
Sophie Létourneau

Il y a une vérité propre à la tristesse. Et une raison, bien sûr, à la tristesse des filles. Dans une forme syncopée, deux livres font état du rapport que les filles entretiennent à la mort, internet et la célébrité : Trente de Marie Darsigny et Adieu de Stéfanie Requin Tremblay.

Article de la revue
Claire Legendre
Article de la revue
Paul Bordeleau

À l’automne 2018, Paul Bordeleau et Valérie Forgues sont en résidence, lui à Bruxelles, elle à Paris, pour travailler sur leurs projets de création respectifs. Ils sont mari et femme.

Article de la revue
Valérie Forgues

À l’automne 2018, Paul Bordeleau et Valérie Forgues sont en résidence, lui à Bruxelles, elle à Paris, pour travailler sur leurs projets de création respectifs. Ils sont mari et femme.

Article de la revue
Ralph Elawani
Article de la revue
Yvon Paré

Je me suis déjà aventuré du côté de l’édition, pour découvrir des histoires et polir des phrases, des romans qui marqueraient l’imaginaire, j’en étais convaincu.