Aller au contenu principal

Économie

Article de la revue
Thomas Dupont-Buist

Enquête métaphysique au cœur de la Côte-Nord, saga familiale sur les nouveaux riches exploitants de fruits de mer et chronique de la collision économico-culturelle entre le Levant et la Belle Province, l’éblouissant premier roman de Paul Serge Forest écrase la concurrence.

Article de la revue
Jean-Philippe Martel
Article de la revue
Chantal Guy

On ne donnait pas cher de leur peau il n’y a pas si longtemps. Mais ils ont quand même choisi ce qu’ils considèrent être le plus beau métier du monde: libraire. Et il faut s’en réjouir, car non seulement leurs affaires roulent bien, mais cette nouvelle génération est aussi en train de révolutionner la librairie indépendante, en revenant simplement à ses fondements.

Article de la revue
Dominic Tardif

Mylène Gibert-Dumas, Mélodie Vachon Boucher et Pierre-Yves McSween discutent d'argent et des conditions financières réservées aux artistes.

Article de la revue
Mylène Gibert-Dumas

Mylène Gibert-Dumas, Mélodie Vachon Boucher et Pierre-Yves McSween discutent d'argent et des conditions financières réservées aux artistes.

Article de la revue
Mélodie Vachon Boucher

Mylène Gibert-Dumas, Mélodie Vachon Boucher et Pierre-Yves McSween discutent d'argent et des conditions financières réservées aux artistes.

Article de la revue
Pierre-Yves McSween

Mylène Gibert-Dumas, Mélodie Vachon Boucher et Pierre-Yves McSween discutent d'argent et des conditions financières réservées aux artistes.

Article de la revue
Isabelle Beaulieu

Tout palmarès des ventes qui se respecte contient nombre de romans historiques. Tour d’horizon des hypothèses quant à la réussite économique du genre.

Article de la revue
Nicholas Giguère

Fins stratèges pour certains, fieffés opportunistes pour d’autres, les éditeur·trice·s grand public, au même titre que leurs homologues littéraires, dynamisent le milieu éditorial québécois.

Article de la revue
François Cloutier

Voilà un album qui aurait pu tomber dans le prêchi-prêcha bon marché. Au contraire, son ton léger et bon enfant en fait une lecture captivante.