Aller au contenu principal

Deuil

Article de la revue
Isabelle Beaulieu

Délicatement menée, l’intrigue du roman Le fantôme de Suzuko explore les errances et les obsessions d’un homme endeuillé.

Ouvrage critiqué
Vincent Brault
2021, Héliotrope
Article de la revue
Hugo Beauchemin-Lachapelle

Huit ans après Les armes à penser (L’Oie de Cravan, 2012), Shawn Cotton, dans La révolution permanente, fouille la blessure du deuil avec tendresse et mélancolie.

Ouvrage critiqué
Shawn Cotton
2020, L'Écrou
Article de la revue
Marie-Michèle Giguère
Ouvrage critiqué
Charles Quimper
2017, Alto
Article de la revue
Emmanuel Simard

Céline Huyghebaert joue le jeu épuisant de la mémoire et fabrique un livre d’une grande beauté dont chaque bribe, construite à même la figure du père, compose une parole qui libère.

Ouvrage critiqué
Céline Huyghebaert
2017, D'ébène et de blanc
Article de la revue
Hélène Rioux

Eugénie Vale Horemarsh est une femme absolument charmante, toujours prête à rendre service.
À Kotemee, la petite ville où elle habite, tout le monde l’aime bien.

Ouvrage critiqué
Trevor Cole
2017, Flammarion Québec
Article de la revue
Isabelle Beaulieu

Venue de la poésie, Stéphanie Filion ne la quitte pas tout à fait avec son premier roman qui se déploie en touches (parfois un peu trop) impressionnistes.

Ouvrage critiqué
Stéphanie Filion
2017, Boréal
Article de la revue
Sébastien Dulude

L’œuvre de Denise Desautels compte aujourd’hui parmi les plus importantes de la poésie québécoise. Son recueil précédent, Sans toi, je n’aurais pas regardé si haut, nous avait bouleversés. Et elle nous atteint de nouveau.

Article de la revue
Paul Kawczak

Court roman naturaliste et métaphysique, voyage au bout de funérailles tant quelconques qu’infernales, La Bosco confirme tout le talent de Julie Mazzieri.

Ouvrage critiqué
Julie Mazzieri
2017, Héliotrope
Article de la revue
François Cloutier

Dans son premier album, Mireille St-Pierre raconte un drame terrible (une fausse couche) et le fait avec une grande beauté.

Ouvrage critiqué
Mireille St-Pierre
2020, Nouvelle adresse
Article de la revue
Thomas Dupont-Buist

La mort d’êtres chers nous dévie de nos trajectoires habituelles. En nous dévoyant, elle révèle de nouveaux angles d’où on peut observer le monde. Catherine Mavrikakis, après avoir perdu sa mère, chambarde personnages et intrigues pour nous entraîner sur un versant plus intime de son œuvre.

Ouvrage critiqué
Catherine Mavrikakis
2020, Héliotrope
Article de la revue
Isabelle Beaulieu

Catherine Leroux propose un roman décrivant un monde confronté à son terme. Devant l’impasse, périr ou guérir sont les seuls choix possibles.

Article de la revue
Michel Nareau

Un bébé tué lors d’une amniocentèse: l’histoire aurait pu être traitée comme un troublant témoignage, mais Marielle Giguère en fait un récit filial poignant.

Article de la revue
Isabelle Beaulieu

Ici, le récit de la mort d’un père raconté par sa fille dans une écriture très personnelle, peut-être trop personnelle.

Ouvrage critiqué
Céline Huyghebaert
2019, Le Quartanier
Article de la revue
Christian Saint-Pierre

Dans la plus récente pièce de Simon Boulerice, quatre femmes endeuillées reprennent goût à la vie entre les murs d’une maison condamnée.

Ouvrage critiqué
Simon Boulerice
2019, Ta Mère
Article de la revue
Suzanne Myre
Article de la revue
Michel Nareau

Une femme revient à Montréal pour autoriser le débranchement fatal de sa mère et se remémore son enfance pour repousser, anticiper et contrecarrer le deuil.

Ouvrage critiqué
Catherine Lavarenne
2018, Héliotrope
Article de la revue
Isabelle Beaulieu

Une jeune femme s’adresse à une amie morte et lui confie la difficulté qu’elle a d’habiter son propre corps, sa propre vie, dont elle est dépossédée depuis l’enfance.

Article de la revue
Claire Legendre
Article de la revue
Christian Saint-Pierre

Par le prisme de la famille et du couple, dans un savant mélange d’humour et de gravité, Pascale Renaud-Hébert aborde la maladie et la mort, la délicate question du deuil.