Aller au contenu principal

Relations amoureuses

Article de la revue
Hugo Beauchemin-Lachapelle

Dans son deuxième recueil à Moult éditions, l’autrice derrière Bureau Beige passe au tordeur les relations jetables à l’ère des téléphones intelligents.

Ouvrage critiqué
Bureau Beige
2021, Moult
Article de la revue
Virginie Fournier

Non sans humour, Valérie Boivin raconte les aléas de la vie de célibataire à l’ère des applications de rencontres.

Ouvrage critiqué
Valérie Boivin
2021, Nouvelle adresse
Article de la revue
Ariane Gélinas

Répondez honnêtement à cette question: vous donnez rendez-vous à un être aimé dans une quinzaine d’années, selon vous, la personne sera-t-elle présente le temps venu?

Ouvrage critiqué
Thea Lim
2021, XYZ
Article de la revue
Evelyne Ferron

En 2019, un livre étonnant, avec pour sujet l’amour en Nouvelle-France, arrivait en librairie. La suite des aventures de nos ancêtres concerne cette fois-ci les années 1760-1860.

Article de la revue
François Cloutier

Une nouvelle création de Jimmy Beaulieu est toujours un moment excitant pour l’amateur de bande dessinée que je suis. Même lorsqu’il flirtait avec le cliché dans ses œuvres précédentes, sa façon de raconter, sa sensibilité et son humour venaient racheter la chose.

Ouvrage critiqué
Jimmy Beaulieu
2016, Mécanique générale
Article de la revue
Hélène Rioux
Ouvrage critiqué
Megan Gail Coles
2017, Marchand de feuilles
Article de la revue
Caroline R. Paquette

Avec L’imparfaite amitié, Mylène Bouchard signe un roman qui peine à trouver sa place
entre poésie et raisonnement, intimité et distance, mobilité et errance.

Article de la revue
Isabelle Beaulieu

Qu’est-ce qu’aimer veut dire? Incandescent mystère autant qu’irréfutable évidence, ledit verbe a été tourné et retourné maintes fois dans la littérature. Dans son portrait de Peggy Roche, l’amour secret de Françoise Sagan, Marie-Ève Lacasse se saisit du sujet de manière singulière.

Ouvrage critiqué
Marie-Ève Lacasse
2017, Flammarion Québec
Article de la revue
Jérémy Laniel

Forêt d’indices se lit comme un voyage à rebours, une expédition au cœur des amours qui défient le monde, au beau milieu des adolescences en ruines.

Ouvrage critiqué
Véronique Cyr
2017, Les Herbes rouges
Article de la revue
Hélène Rioux

On soupçonne derrière le titre Si c’est ça l’amour d’amères déceptions, de grands désenchantements. Faut-il encore croire à l’amour? Perd-on son temps à le chercher?

Ouvrage critiqué
Bronwen Wallace
2017, Les Allusifs
Article de la revue
Marie-Michèle Giguère

Les relations amoureuses sont ponctuées de moments de force et de vulnérabilité. Aphélie, deuxième roman de Mikella Nicol, illustre merveilleusement comment ces deux réalités opposées s’entrelacent.

Ouvrage critiqué
Mikella Nicol
2017, Le Cheval d’août
Article de la revue
Isabelle Beaulieu

Œuvre envoûtante où désir et mélancolie se harnachent au corps, Souvenir de Night est une mélodie lancinante qui exhume nos plus grandes obsessions.

Ouvrage critiqué
Mathieu Rolland
2020, Boréal
Article de la revue
André Roy
Article web
Marie-Michèle Giguère

Un délicieux mélange : une quête amoureuse inspirée par les révélations d’une voyante et une réflexion théorique sur l’autofiction. Un récit aussi jouissif pour le cœur que pour l’intellect.

Ouvrage critiqué
Sophie Létourneau
2020, La Peuplade
Article web
Camille Toffoli

À mi-chemin entre le reportage, la réflexion essayistique et l’étude culturelle, Pas facile éclaire un angle mort de la libération féministe. 

Article de la revue
Virginie Fournier

Dans Douleur sentimentale puante, collectif dirigé par Sara Hébert, la jalousie est décortiquée sous toutes ses facettes peu reluisantes, chacune se montrant différemment insidieuse.

Ouvrage critiqué
Sara Hébert
2019, Somme toute
Article de la revue
Rachel Leclerc

Professeur émérite et biographe de Gaston Miron, intellectuel réputé, Pierre Nepveu signe ici son meilleur livre de poèmes.

Ouvrage critiqué
Pierre Nepveu
2019, Noroît
Article de la revue
Isabelle Beaulieu

Peu importe comment il se présente, le véritable amour est toujours meurtrier.

Ouvrage critiqué
Martyne Rondeau
2018, Triptyque
Article de la revue
Caroline R. Paquette

Dans son Petit manuel des amours toxiques, Véronique Papineau explore (longuement) son sujet de prédilection: le couple, dans ce qu’il a de pire.

Ouvrage critiqué
Véronique Papineau
2018, Leméac
Article de la revue
François Cloutier

Le réalisateur québécois Xavier Dolan a déjà dit qu’une œuvre artistique découlant de l’infiniment intime peut toucher un vaste public pour autant qu’elle se répercute dans une sensibilité commune à tous les humains.

Ouvrage critiqué
Félix Villeneuve
2018, La Grenouillière
Article de la revue
Christian Saint-Pierre

Trente ans après avoir été créé entre les murs de l’ancien Espace Go, le collage de Martin Faucher, parcours dans l’œuvre de Réjean Ducharme, est enfin publié.

 

Ouvrage critiqué
Réjean Ducharme, Martin Faucher
2018, Triptypque
Article de la revue
Marie-Michèle Giguère

Une lumière crue — pensez triste cabine d’essayage de centre commercial — sur la pathétique vie amoureuse d’une certaine classe moyenne aisée.

Article de la revue
Jérémy Laniel

Après Béante et Frayer, la poète innue Marie-Andrée Gill propose avec son troisième recueil de poésie une enquête sur le désespoir amoureux et, étonnamment, ça réchauffe l’intérieur.

Article de la revue
Isabelle Beaulieu

L’éternelle question du couple est à nouveau posée dans cette pièce où les deux parties défendent leur point de vue. De cette joute verbale, l’amour est mis à mal.

Article de la revue
Christian Saint-Pierre

Poignante, entrelaçant identité, littérature et amour, la pièce de Mishka Lavigne met en scène un homme et une femme engagés dans un processus de réconciliation avec leurs origines.

Article de la revue
Paul Bordeleau

À l’automne 2018, Paul Bordeleau et Valérie Forgues sont en résidence, lui à Bruxelles, elle à Paris, pour travailler sur leurs projets de création respectifs. Ils sont mari et femme.

Article de la revue
Valérie Forgues

À l’automne 2018, Paul Bordeleau et Valérie Forgues sont en résidence, lui à Bruxelles, elle à Paris, pour travailler sur leurs projets de création respectifs. Ils sont mari et femme.

Article de la revue
Isabelle Beaulieu

Construit de courtes fictions, Pour cœurs appauvris entreprend d’insuffler le charnel au récit. Les mots deviennent palpables et on les effleure avec un plaisir évident.