Sign in / Join

Le numéro 144 • hiver 2011 en kiosque dès maintenant !

Maintenant imprimé en couleur

Nouvelle mise en pages, même contenu

1976-2011 • Les 35 ans de Lettres québécoises

Lettres québécoises a failli fermer ses portes faute de soutien financier. Adrien Thério, directeur, fondateur et pourvoyeur, a sauvé la revue par pur entêtement. À lire dans l’historique présenté par André Vanasse.

Dossier

par Jean-François Caron

« Relire les lettres québécoises »

Revoir l’histoire d’une revue, c’est comme visiter un album de famille. On y découvre mille et une choses : la question du joual ; les prises de position des deux directeurs, Adrien Thério et André Vanasse ; la place accordée aux auteurs québécois œuvrant dans tous les genres littéraires ; l’attention portée aux auteurs et aux éditeurs hors Québec et bien d’autres sujets.

Premier roman

par Marie-Michèle Giguère

Évelyne de la Chenelière, La concordance des temps (Leméac)

« Le talent de dramaturge d’Évelyne de la Chenelière ne faisait aucun doute. Ce premier roman confirme qu’il y a chez cette femme une véritable voix d’écrivaine. »

Récit

par Yvon Paré

Robert Lalonde, Le seul instant (Boréal)

« Il faut prendre le risque de suivre Robert Lalonde. Plonger dans l’un de ses carnets, c’est tout délaisser pour trouver un ami qui se confie et se livre sans retenue. Une expérience existentielle chaque fois. »

Poésie

par Jacques Paquin

Denise Desautels, L’angle noir de la joie (Arfuyen/Le Noroît)

« Il faut lire cette syntaxe parfois fluide parfois heurtée qui épouse les moindres secousses d’une âme meurtrie. »

Réinitialiser le mot de passe

Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.