Le magazine Lettres québécoises, qui paraît quatre fois l’an, est essentiellement vouée à la défense et à l’illustration de la littérature québécoise dont elle couvre toutes les expressions (roman, nouvelle, poésie, essai, biographie, mémoires, édition critique, etc.). Revue de l’actualité littéraire, Lettres québécoises accorde — outre les chroniques des genres — une place importante aux événements et aux personnes qui créent notre littérature. La page couverture est attribuée à un écrivain vedette à qui on consacre plusieurs pages pour y présenter son autoportrait, une entrevue et un profil. Lettres québécoises se veut une revue de l’actualité : on y retrouve donc les Informations express, les Dits et faits et les Prix et distinctions, Ies Infocapsules, Nous ont quittés, etc.

Depuis plus de vingt ans, Lettres québécoises produit à chaque numéro un dossier étoffé sur l’institution littéraire. Tous les domaines du livre ont été investigués : le métier d’écrivain et son statut économique, les éditeurs, les distributeurs, les librairies (y inclus le marché du livre usagé et des livres rares), les loisirs littéraires, les centres d’études québécoises à l’étranger, l’enseignement de la littérature, l’aide de l’État, les Salons du livre, l’autoédition, le livre sur Internet, etc.

Par ailleurs, le magazine Lettres québécoises n’hésite pas à prendre position – particulièrement dans ses éditoriaux – sur des sujets qui concernent l’institution littéraire : les politiques gouvernementales, le contrat d’auteur, le prix unique, la censure dans le livre du milieu scolaire, la situation précaire des nouveaux éditeurs, le droit d’auteur menacé, le copiage sur Internet, etc.

Chaque année, nous veillons à ne pas donner la première page à des écrivains qui nichent dans le même genre littéraire. Depuis longtemps, nous faisons en sorte que les poètes et les essayistes tout autant que les romanciers fassent la une. Nous voulons que Lettres québécoises illustre la richesse de notre littérature dans toutes ses manifestations.

La revue est subventionnée par le Conseil des Arts du Canada (CAC), le Conseil des arts de Montréal (CAM) et par le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ). Lettres québécoises est répertoriée dans Point de repère, Érudit, MLA International Bibliography et L’Index des périodiques canadiens et est membre de la Société de développement des périodiques culturels québécois (SODEP).